Symposium de haut niveau sur l’avenir de l’éducation

L’OIDEL a démarré le mois de juin en reprenant ses activités en face à face à Genève. En collaboration avec l’UNESCO, nous avons organisé un symposium pertinent intitulé « Reimagining our Futures Together : Educational Pluralism and the Social Contract », auquel ont participé des représentants de la société civile, des délégués des missions permanentes et des universitaires de l’Université de Genève. L’objectif de l’événement était de réfléchir au rôle du pluralisme dans le contexte de cette nouvelle invitation de l’UNESCO dans son document sur les futurs de l’éducation..

Sobhi Tawil, directeur de « Future of Learning and Innovation » (UNESCO) a ouvert le symposium par ces questions pertinentes. Il a présenté les leçons tirées du passé et les défis pour l’avenir, qui constituent la base de la nouvelle publication de l’UNESCO « Réimaginer notre avenir ensemble : un nouveau contrat social pour l’éducation ».

Ensuite, la Dr Ashely Berner, professeur associé et directrice (Institute for Education Policy, Johns Hopkins University), a fourni une justification philosophique du pluralisme éducatif. Le pluralisme éducatif (1) reconnaît que l’éducation n’est jamais neutre en termes de valeurs, (2) suppose que l’éducation est un bien commun, et (3) prend en compte tous les acteurs de l’éducation. Elle a montré comment les politiques de pluralisme éducatif conduiront à l’épanouissement humain dont nous avons besoin et qui est par ailleurs requis par la publication susmentionnée « Reimaginer notre avenir ensemble ».

Suite à l’intervention du Dr Berner, Ignasi Grau, Directeur (OIDEL) a relié l’ensemble du discours aux fondamentaux des Droits de l’Homme. L’objectif principal de l’éducation, tel que décrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, est « le plein épanouissement de la personnalité humaine ». Sur cette base, M. Grau a développé la dimension culturelle, la dimension sociale et l’identité de la personne, qui doivent être prises en compte pour repenser l’avenir de l’éducation.

Les présentations ont suscité un dialogue animé entre les intervenants et les participants.