OIDEL participe au symposium « Catholic Schools and Religious Liberty: A global perspective »

L’Université Notre Dame (USA) et l’Université Catholique Australienne (Australie) ont organisé un symposium pour explorer les restrictions légales sur la liberté religieuse et l’autonomie des écoles auxquelles sont confrontées les écoles catholiques dans différents contextes. Il s’agissait d’abord de donner un appreçu sur la manière dont les restrictions juridiques et de politique éducative façonnent le fonctionnement des écoles catholiques dans le monde. Dans le cadre d’un dialogue ouvert entre des juristes, des éducateurs et des fonctionnaires du monde entier, nous avons essayé de discerner les contraintes qui constituent des règles de responsabilité acceptables et celles qui représentent des restrictions excessives de la liberté religieuse et de l’autonomie des écoles. Deuxièmement, nous avons voulu donner une voix à l’expérience de l’Église catholique – et à ses perspectives – concernant les restrictions légales auxquelles sont soumises les écoles catholiques. Nous avons discuté des manières constructives pour l’église de répondre aux menaces à la liberté religieuse et l’autonomie des écoles. Parmi les intervenants figuraient l’ambassadeur des États-Unis auprès du Saint-Siège, l’ambassadeur d’Australie auprès du Saint-Siège et le secrétaire du Vatican pour les relations avec les États, l’archevêque M. Gallagher.

L’OIDEL a présenté et expliqué la situation actuelle du pluralisme éducatif en Europe, en se concentrant sur les défis anthropologiques des écoles catholiques, et des autres écoles confessionnelles, dans une société sécularisée. Le directeur de l’OIDEL a également encouragé la communauté des écoles catholiques à porter leurs préoccupations aux organisations internationales telles que les Nations Unies.

Lors de cette réunion, l’OIDEL a fait la connaissance de nombreux universitaires et éducateurs du monde entier et a développé une compréhension plus profonde des défis des écoles confessionnelles.